Injections de toxine botulique

Cette molécule interagit avec le muscle responsable de la ride, dont il va en atténuer l'activité. Ce traitement est particulièrement efficace sur la patte d'oie, les rides du lion ou du front.
Au niveau du visage, les muscles, fins, sont finement intriqués avec la peau qui les recouvrent (d'où leur nom de muscles « peauciers »), et sont responsables par leurs contractions de la formation de « plis », permettant l'expressivité. Avec le temps et la poursuite des contractions, ces « plis » deviennent plus ou moins permanents, pour devenir des rides.
Le but n'est toutefois pas d'obtenir un visage statique et « figé », mais qui conserve sa capacité de mouvement et d'expressivité avec un aspect restant « naturel ».

Illustration

La toxine botulique permet plutôt de rétablir un bon équilibre de la « balance » musculaire, qui peut être perturbée.Ces injections peuvent être réalisées en complément d'autres gestes, chirurgicaux (lifting, blépharoplastie…) ou médicaux, tels que les injections d'acide hyaluronique, qui elles peuvent être réalisées lors de la même séance.
Le Botox ne doit pas être administré aux femmes enceintes ou qui sont en cours d'allaitement, ou aux personnes atteintes de myasthénie grave ou de maladies musculaires. L'injection de Botox n'entraîne pas d'irritation ni d'inflammation.

Pour plus d'informations, vous pouvez téléchargez ce document:
Injection_de_toxines_botulique_a_visee_esthetique.pdf

Retour à Traitement médical des rides